« »

Georges Matthieu

Le « peintre le plus rapide du monde » (indubitablement grâce à sa moustache) est décédé ce dimanche à Paris. Après avoir fait du beau de l’objet quotidien, on pourra regretter que la moustache ne fut pas plus objet symbolique à son époque, auquel cas elle serait de nos jours arborées fièrement par le quidam. Tout de bon, fier moustachu.

Partager cet article sur vos réseaux sociaux

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.

Laisser un commentaire

Les champs marqués * sont requis